Connaissez-vous vraiment le collagène ?

 

Nous vous avions déjà parlé du collagène et de ses nombreux effets bénéfiques sur notre corps dans l’article La vérité sur le collagène : que fait-il vraiment pour vous ? . Aujourd’hui je vous propose d’approfondir le sujet, alors attrapez vos dictionnaires, c’est parti!

 

Les types de collagène

Il existe 16 types de collagène différents dans le corps humain, les plus présents sont les types 1, 2, 3, 5 et 10. Mais ce sont les types 1, 2 et 3 qui sont les plus importants car ils représentent 80 à 90 pourcent du collagène total présent dans l’organisme.

⇒ Type 1/Type I: Considéré comme le plus fort, c’est le type de collagène le plus présent dans notre corps. On le retrouve un peu partout : dans les tendons, les ligaments, les organes, et la peau (dans le derme). Le type 1 joue un rôle très important dans le processus de guérison car c’est lui qui « colle » les tissus et qui donne à la peau sa souplesse et son élasticité. Il aide à la formation des os.

⇒ Type 2/Type II: Il participe à la production de cartilage. Une production de cartilage saine signifie des articulations en bonne santé !

⇒ Type 3/Type III: Souvent associé avec le type 1, c’est lui qui apporte à la peau sa fermeté. Le collagène de type 3 est un composant principal de la matrice extracellulaire qui constitue notre peau et nos organes. Il participe également à la formation des vaisseaux sanguins et des tissus à l’intérieur du cœur. 

⇒ Type 4/Type IV: Il participe exclusivement à la production de la membrane basale, que l’on retrouve dans les cellules endothéliales qui constituent les tissus qui enveloppent les muscles, les organes et les graisses. Enfin elle agit comme un coussin de gel entre les différentes couches de la peau.

⇒ Type 5/Type V: Il agit sur la production des cheveux, et des tissus du placenta.

⇒ Type 10/Type X: Le type 10 participe aussi à la formation osseuse et à la production de cartilage. 

 

Le collagène ? Pour qui ?

Difficile de ne pas associer le collagène avec solution / remède anti-âge et les crèmes réservées à nos grand-mères. Mais lorsqu’on est bien informé, comme vous, on pense différemment. Le collagène n’est pas qu’un anti-âge, il aide notre corps de bien des façons et tout le monde peut en profiter !

« Les compléments à base de collagène est la seule méthode efficace pour maintenir une production durable »

Maintenir une production de collagène constante est évidemment impossible car le corps stoppe sa production au moment où nous sommes les plus actifs : 25-35 ans. C’est pourquoi on peut voir certains problèmes apparaitre comme :

♦  Des articulations moins solides

♦ Une perte de cheveux

♦ Une flore intestinale plus sensible

♦ Les fameux signes de l’âge

Bien sûr on peut trouver du collagène dans la nourriture, mais seulement en quantité infime et insuffisante au maintien de la production et des niveaux de collagène. C’est pourquoi prendre des compléments alimentaires à base de collagène est la seule méthode efficace pour garder une production naturelle et durable de collagène.

Une production de collagène régulière et durable, en complément d’un régime alimentaire sain et d’une activité physique régulière, est le petit plus qui fera toute la différence dans votre quotidien.

BONUS : Le maintien d’une production saine de collagène permettra à votre corps de vieillir bien et surtout de vieillir mieux

Rappelez-vous : le collagène vous veut du bien !

 

Découvrez nos capsules de collagène pur et nos shots de collagène au fruits rouges

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux Proto-col France et @protocol_fr pour ne rien manquer !

 

La lumière bleue vous veut du mal

 

 

Nous avons tous déjà entendu parler de la lumière bleue, de son petit nom lumière HEV, et de ses effets néfastes sur notre vision (yeux fatigués, secs, irrités, défaut de convergence et maux de tête). Mais de récentes études ont démontré que celle-ci affectait également notre peau. Je vois déjà les mains levées : Comment ? Pourquoi ? Quels effets ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

 

La lumière HEV, qu’est-ce que c’est ?

 

Egalement appelée lumière bleue, la lumière à haute énergie visible (HEV) est produite essentiellement par le soleil mais on la retrouve dans tous nos écrans : Ordinateurs, téléviseurs, tablettes, smartphones et les sources lumineuses à LED.

La lumière naturelle émise par le soleil, ou lumière visible, est composée de différents rayonnements de couleurs (visibles par l’œil humain) possédant des longueurs d’ondes différentes. Plus les longueurs d’ondes sont longues, moins elles ont d’énergie et inversement.


« Selon des études japonaises, la lumière HEV pénètre plus profondément les couches de la peau » 


Les ultraviolets agressent notre peau: coups de soleil et parfois pire. La longueur d’ondes de la lumière bleue est plus courte, ce qui la rend indolore et donc dangereuse.

De plus, des études japonaises ont révélées que la lumière HEV pénétrait plus profondément les couches de la peau que les UV, allant jusqu’au derme : où se trouvent le collagène, l’acide hyaluronique et l’élastine qui constituent la barrière naturelle de la peau contre les agressions extérieures. Ils sont également la garantie de notre capital jeunesse.

 

[source : Aestetica Derm]

Quels effets ?

 

  • Le stress oxydatif :

C’est une agression des cellules par les radicaux libres qui sont produits constamment par notre organisme, ils sont hautement réactifs et très toxiques. Les antioxydants les neutralisent et régulent leur nombre. Le stress oxydant apparaît lorsqu’il y a un déséquilibre entre les radicaux libres et les antioxydants.

La surproduction de radicaux libres est causée par un régime alimentaire trop riche en graisses, le tabagisme ou l’alcool. La surproduction est également causée par l’accumulation des polluants extérieurs, à savoir : la pollution, les rayons UV et la lumière bleue.

Une étude américaine publiée sur le site du Centre National de l’Information Biotechnologique, a révélé que le stress oxydatif participait au vieillissement prématuré. La lumière bleue peut également être à l’origine d’autres problèmes de peau comme la déshydratation, la sensibilité et l’inflammation.

 

  • Le « Beauty Sleep » :

Et oui ! La lumière bleue est même là où on ne l’attend pas. Une étude clinique de 2018 a démontré  que s’exposer à la lumière bleue avant d’aller dormir avait un impact sur le niveau mélatonine : l’hormone du sommeil, c’est pourquoi vous avez peut-être du mal à vous endormir.

En effet, la lumière bleue fait croire à nos cellules que c’est encore la journée et c’est notre rythme circadien, alias l’horloge interne, qui en fait les frais. Ainsi, si notre horloge interne est affectée, le procédé renouvellement des cellules qui s’effectue la nuit l’est aussi et nous connaissons toutes les résultats : cernes et même rides.

Limiter l’exposition aux HEV

 

Alors que les écrans sont de plus en plus importants dans notre vie quotidienne, ce sont même les outils de travail de beaucoup d’entre nous, nous sommes exposés presque 24/7 à la lumière HEV que ce soit au bureau, dans les transports en communs ou à la maison. Il existe cependant quelques petites astuces pour limiter les effets de la lumière bleue :

 

  Baisser la luminosité de vos écrans, ou activer le mode nuit si la fonction est disponible. Beaucoup de smartphones et tablettes possèdent désormais une fonction qui permet de limiter la lumière bleue.

  Porter des lunettes avec un filtre anti-lumière bleue.

  Eviter le petit tour sur Instagram ou Facebook avant de dormir.

  Faire des pauses régulièrement si vous travaillez devant un écran.

Il ne faut pas oublier de protéger la barrière naturelle de la peau en préservant son hydratation, boostant sa production de collagène et d’antioxydants (qui aident à combattre les radicaux libres), que ce soit avec des soins ou des compléments alimentaires.

 

Découvrez notre crème hydratante haute protection SPF 50+ et notre complément alimentaire 100% végan, Skin Radiance, formulé pour lutter contre le stress oxydatif.

 

Suivez-nous sur Facebook et Instagram pour suivre toutes les nouveautés !

La vérité sur le collagène : que fait-il vraiment pour vous ?

Le collagène ? Est-ce que ce mot vous évoque un vague souvenir, ou savez-vous parfaitement de quoi il s’agit ? Souvent assimilés aux injections de collagène, technique de chirurgie esthétique très abrasive et dangereuse pour votre peau, le collagène est souvent méconnu ou mal compris. Pourtant, il est présent naturellement dans notre corps et joue un rôle très important au cours de notre vie !

On le lie souvent aux rides. Pourtant, le collagène n’est pas uniquement bon pour ralentir les signes de l’âge biologique ! Il a été prouvé scientifiquement que cette protéine pouvait aider l’acné et la cellulite, et bien d’autres choses.

Lire la suite ->

Mieux vaut prévenir que guérir

Souvent dit et répété par nos mères et nos grands-mères, l’expression “Mieux vaut prévenir que guérir” s’est démontrée être vrai tout au long de notre vie.

Surtout en ce qui concerne le fait de prendre soin de soi. Cosmétiques et maquillage, environnement néfaste et pollué, stress et fatigue à répétition ; tous ces éléments ont tendance à abîmer l’état de notre peau et à accélérer son vieillissement, et ce, dès 20 ans.

Lire la suite ->

Bienvenue chez proto-col

Bienvenue !

Bonjour à toi qui vient en ce lieu si spécial ! Ta soif de connaissance et de curiosité t’a mené jusqu’à cet article pour de nombreuses raisons, et nous ne souhaitons qu’une chose, répondre à tes nombreuses questions !

Qui sommes-nous ?

PROTO-COL est une entreprise britannique fondée en 2003 en Angleterre par James Greenwell, pentathlète médaillé. C’est au cours de l’une de ces dernières compétitions qu’il se blesse et doit mettre entre parenthèse sa carrière sportive.

Lire la suite ->